Les auteurs présents au festival

Lucile Bernard

Bernard Lucile

L’amour c’est comme les oiseaux (L’Harmattan)

Cette année-là, Lou va la vivre avec toute la rage, toute la fureur de ses quinze ans. Elle la vivra dans la blessure d’une perte infiniment douloureuse, celle de sa mère, avec l’amour inconditionnel qu’elle voue au « p’tit frangin ». Elle la vivra dans cet éveil au corps, aux sens, dans les mains de cet homme, « cet étranger », rencontré par hasard à la sortie du lycée. Elle la vivra avec la poésie, l’univers rimbaldien qu’elle découvre mais aussi avec ses mots à elle, ses mots rouge sang dont elle inonde son journal qui l’aident à subsister, s’évader. Sa rencontre avec Arthur, un jeune étudiant en philosophie, va la submerger comme un torrent de lumière.

Bernard couv

Lucile Bernard est née en France à Annecy. Dès son plus jeune âge, le désir d’écrire s’est imposé à elle comme une impérieuse nécessité, « cette écriture comme une respiration ». Durant cette période, elle verra ses poèmes édités par le Castor Astral, elle participera à des collectifs de poètes de la région Rhône-Alpes : « A corps écrits », à des expositions en France : Paris-Bercy, Annecy…). En même temps, elle explore différents genres littéraires : romans, nouvelles, essais, poésies. En l’an 2000, elle décide de faire une pause dans l’écriture, quitte la France pour le Maroc et fonde à Marrakech le centre de création artistique « Riad Sahara Nour », lieu de rencontres et de partage entre les différentes cultures, accueillant des artistes, poètes et écrivains du monde entier. Au bout de quelques temps, l’écriture la rattrape, elle reprend la plume de façon délibérée. Naît alors un trait court essai « Les fleurs sauvages » (inédit), suivi immédiatement par « Dernières nouvelles avant le jour ». Dans cet ouvrage l’auteur témoigne de la réalité de son temps où l’insoutenable se mêle à des galops d’humour, parfois grinçants, et à l’émerveillement, sans cesse renouvelé, devant « toute la beauté du monde ». Puis viendra un autre livre, un roman, en novembre 2014 « La vie comme un Poème » : « C’était l’été, un été beau à couper le souffle. C’était un été aux allures d’incendie, où le soleil célébrait ses noces de sang, où tout brûlait, tout se consumait, tout redemandait à vivre… », un roman qui raconte une histoire d’amitié entre Tristan, Marie, Léo, Jules et Sarah, la brûlure d’une rencontre et leur recherche éperdue du bonheur. « L’amour c’est comme les oiseaux » est son troisième ouvrage qui vient de paraître en janvier 2017 aux éditions de l’Harmattan

Retour à la liste des auteurs

Tous les auteurs présents au festival :
Moha Souag Khadija Elhamrani Francis Collin Sana Smyej Rachel Thomann Bert Flint Abdelhak Najib Samir Aït Oumghar Jalal El Hakmaoui Fatima Gueisser Mounir Serhani Maryam Abdelmajid Boureddad Zakia Massat Zakia Daoud El Hassan El Gamah Guillaume Jobin Mohamed Touzani Abdelghani Fennane Muriel Augry Fatima Harar Mohamed Kohen Moulay El Bachir El Kaaba Fairouz Tougui Youssef Gharnit Ghifar Wachôfi Philippe Bichon Moustapha Aichane Mickaël Launay Giuppi Pietromarchi Abdelhafid Essayedi Mohamed Bourfaq Jacques Jielle Jad Benhamdane Soufiane Marsni Souad Jamaï Mahi Binebine Mounia Bennani Abdelhaï Sadiq Abdellah Baïda Jean Zaganiaris Jean-Yves Maisonneuve Mohamed Ouissaiden Hassan Jellab Rita Stirn Youssef Wahboun Al Azalya Abdelkhalek Jayed Marc Alexandre Oho Bambe Abdelkarim Kasbiji Youssef Elkahfaï Jean-Paul Faure Yasmina Rheljari François-Henri Désérable M’hamed Benjeddi Hicham Houdaïfa Boubga Oumelghait Belkziz Lucile Bernard Mamoun Lahbabi Hanane El Gharass Mina Hassim Nathalie Delagarde-Truchot Hamid Benani Hasna Hadaoui Amine Jamaï Réda Dalil
Les partenaires du festival

Comment devenir partenaire ?