Les auteurs présents au festival

Mamoun Lahbabi

Lahbabi_Mahmoun

Nulle part loin de toi  (Orion Editions, 2018)

Ce roman raconte une histoire de tendresse et d’amour entre deux adolescents ; lui fils d’immigré récemment retourné au pays, elle fille d’une riche famille de Casablanca. Parce qu’elle brise les barrières entre les catégories sociales, leur relation subit les foudres des dépositaires zélés des préjugés les plus éculés. Au-delà de cette histoire, le roman décrit les archaïsmes agitant une société à la croisée des chemins qui titube encore entre modernité et conservatisme. Il plonge aussi dans les méandres des relations humaines, ici animées par la haine et la rancœur, là rythmées par la confiance et la générosité. C’est un roman où les épisodes sont enchâssés à la manière des contes orientaux. Et au bout du compte, c’est un tableau de la société qui est esquissé.

Extrait 1

…Sais-tu que ton amour, qui me manque, m’étouffe. Mes pores, mes sens, ma raison hurlent. Je suis inconsolable parce que tu es irremplaçable. Entends-tu mes cris et cette douleur qui me supplicie ? Entends-tu le fracas de mon cœur brisé ? La vie, dans les débris qui m’en restent, a l’odeur rance de ton absence. La vie, dans la sciure grise qu’elle traîne encore, a la couleur de la cendre. Je ne supporte ni cette odeur, ni cette couleur. Dans la vie, je veux de toi, le sais-tu ? Après la vie, je veux de toi, le sais-tu ? Avec toi, je veux faire vie commune ; avec toi, je veux faire tombe commune…. …

Extrait 2

…Puisque l’écriture est un voyage où chaque mot repousse l’horizon, je me lancerai à la découverte du monde, m’absenterai du temps pour m’immerger dans le moindre instant de bonheur. Ma montre, alors soumise à mes désirs, s’arrêtera pour prolonger les partances jadis interdites. Dans cet acte à deux mains, la première pour déterrer la vie, la seconde pour l’affranchir, qui n’est pas une sinécure mais plutôt un sacerdoce, le regard se répand à l’infini pour une quête toujours inassouvie. L’égotisme, sans remords, s’éteint et l’humilité s’impose en promettant l’autonomie et le contentement…

Mamoun Lahbabi a d’abord été un auteur de livres en sciences économiques. Au début des années 90, il s’engage en littérature et publie son premier roman Amours inachevées (Ed Horizon méditerranéen, 1994).

Il en est aujourd’hui à son quinzième roman dont les quatre derniers sont : La lumière de l’aube  (Casa Express, 2016),   Une douleur à vivre  (L’Harmattan, 2016),   Où aller pour être loin  (Marsam, 2017) et  Nulle part loin de toi  (Ed Orion, 2107).

A de multiples égards, l’écriture de Mamoun Lahbabi s’inscrit à la fois dans le roman social et dans le roman psychologique. En révélant quelques pans de la société, il essaie aussi de sonder l’âme humaine.

Retour à la liste des auteurs

Tous les auteurs présents au festival :
Zakia Massat Ghifar Wachôfi Marc Alexandre Oho Bambe Jean-Yves Maisonneuve Hanane El Gharass François-Henri Désérable Mounir Serhani Boubga Oumelghait Belkziz Mohamed Touzani Rita Stirn Jacques Jielle Bert Flint Hicham Houdaïfa Mina Hassim Moustapha Aichane Jad Benhamdane M’hamed Benjeddi Abdelhafid Essayedi Francis Collin Mounia Bennani Muriel Augry Youssef Gharnit Guillaume Jobin Mohamed Ouissaiden Abdelghani Fennane Soufiane Marsni Souad Jamaï Amine Jamaï Réda Dalil Mamoun Lahbabi Lucile Bernard Al Azalya Yasmina Rheljari Rachel Thomann Mahi Binebine Maryam Abdelmajid Boureddad Nathalie Delagarde-Truchot Youssef Wahboun Youssef Elkahfaï Zakia Daoud Giuppi Pietromarchi Abdelkhalek Jayed Hamid Benani Philippe Bichon Hassan Jellab Jean Zaganiaris Abdelkarim Kasbiji Mickaël Launay Samir Aït Oumghar Mohamed Bourfaq Hasna Hadaoui Fatima Harar Abdelhak Najib Jalal El Hakmaoui Moulay El Bachir El Kaaba Jean-Paul Faure Moha Souag Khadija Elhamrani El Hassan El Gamah Abdelhaï Sadiq Fatima Gueisser Sana Smyej Fairouz Tougui Abdellah Baïda Mohamed Kohen
Les partenaires du festival

Comment devenir partenaire ?