Les auteurs présents au festival

Abdelkhalek Jayed

Et je me nourris de vide pour le songe (Virgule)

Abdelkhaleq Jayed nous entraîne irrésistiblement dans une prose luxuriante où les mots, mus en notes musicales gravées, non pas sur du papier, mais bien sur « la terre craquelée de l’indicible », composent une sorte de symphonie féerique qui, à mesure qu’elle se déploie, happe tous les sens du lecteur. Tout commence par une plongée dans les territoires évanescents de l’enfance à la recherche de la « langue première », ce socle effrité d’une identité elle-même décomposée mais que le poète travaille à reconstituer, non pas tant pour se complaire dans un quelconque repli sur soi, mais plutôt dans la perspective de s’ouvrir sur l’Humain.
Si le poète s’élève à la fois contre les « suzerains des vérités définitives » et les « mots normés », il « tisse sans relâche des voies » tout en se « nourrissant du vide » pour aboutir au songe, autant dire au poème : lieu où, paradoxalement, le vide semble atteindre sa plénitude. Gonflé de ce vide, ivre d’encre et de sang, ou plutôt de leur absence, le poète s’en va, au-delà des réminiscences et des constats amers, côtoyer Dieu et, « descendant de sa tour », s’emploie à suturer patiemment les failles, à « bricoler » même, avec une langue riche et hautement imagée, des patries autres, sous le signe incandescent de la liberté.

 

Une histoire marocaine (Afrique Orient)

« Une histoire marocaine, tenant à la fois du roman policier et du roman noir, est une enquête dans un village reculé de l’Atlas central sur une affaire de meurtre trop vite enterrée, menée par un journaliste dont la vie jusqu’alors était enfermée dans un cercle stérile, miné par les déceptions et la solitude qu’il réussit à résorber dans l’amour sage et généreux qu’il découvre au cours de ses investigations, mais à la personnalité attachante, entre héros et anti-héros (…) »

Abdelkhaleq JAYED est enseignant de Lettres à l’Université Ibn Zohr et écrivain. Il a publié trois romans (Une Trilogie Numide) : Bu Allun Le Joueur de tambourin (Editions Aïni Bennaï, Casablanca, 2007), Embrasement (Editions l’Harmattan, 2011) et Une Histoire marocaine (Afrique Orient, 2016), ainsi qu’un poème Musique de pierres (Editions l’Harmattan, 2012). Il a par ailleurs publié deux ouvrages de critique littéraire : Ecriture de soi et spiritualité (2013) et Espace et représentation (2015).

 

Revenir à la liste des auteurs

Tous les auteurs présents au festival :
Abdelhaï Sadiq Omar Fertat Eve Duciel Muriel Augry Fatiha Moufak Mahi Binebine Fatima Gueisser Abdelghani Fennane Fatima El Bouanani Emmanuel Pierrat Mohamed El Boughali Véronique Sédro David Foenkinos Mohamed Ouissaden Tahar Ben Jelloun Al Azalya Yassin Adnan Léonora Miano Jean-Yves Maisonneuve Halima Hamdane Noureddine Bazine Miloudi Nouiga Najat Dialmy Abdelhak Najib Ahmed Louisi Youssef Wahboun Fatiha Karkaba My Seddik Rabbaj Zineb Mabssout Ouadih Dada Maryam Abdelmajid Boureddad Souad Jamaï Meryem Hadj Hamou Rabiaa Bouznad Isabelle Six, Benoît Maire et Brahim Bakass Jalil Bennani Mital Ziyadi Hicham Houdaïfa Lucile Bernard Abdelkhalek Jayed Faouzia Moundib Abdellah Baïda Imane Kendili Alaa Kaid Hassab Abdellatif Aadil Abdelkebir Al Manaoui Patrick Poivre d'Arvor Parola Mohamed Nedali Youssef Gharnit Izza Fartmis Nadia Mouttafiq Philippe Bichon Ahmed Fertat Evelyne Dress Jean-Marie Heydt Lilya Zekraoui Valérie Trierweiler Soufiane Marsni Mohamed Chouika Henri Michel Boccara Moha Souag Abdelaziz Lhouidek Mohamed Aït Laamim Ghizlaine Chraibi Viktor Lazlo Siham Bouhlal Abderazzak Benchaâbane
Les partenaires du festival

Comment devenir partenaire ?