Les auteurs présents au festival

Moha Souag

La semaine où j’ai aimé (Sirocco)

Didon Benkoa, étudiant en droit qui enchaîne les petits boulots pour survivre, garde peu d’illusions sur son avenir, convaincu qu’il ne lui sera pas permis de devenir un « avocat du diable ». Quand il rencontre la troublante Nate, il se résigne à renoncer aux fantasmes de sa jeunesse et à entrer dans le moule terne, mais respectable et tout désigné, du mariage, malgré sa hantise de l’insincérité féminine et de la perte de sa liberté.

La diabolique Reihana vient, cette même semaine, bouleverser son projet. En prenant possession de lui et en lui faisant vivre un cauchemar éveillé, malgré tout tentant, la djinn amoureuse fait chavirer le peu de certitudes qui lui restent. Mais ne créé-t-on pas ses propres démons avec ses « orgueils déplacés » ?

De Rabat à Las Vegas ou Tamegroute, entre balades urbaines psychédéliques, visions hallucinées, fantasmatiques ou d’horreur, virées féériques dans des mondes parallèles et retour vers la terre natale et le sein maternel, la folle semaine de Didon Benkoa est peut-être l’ultime épreuve qui fera de lui un adulte.

La prose incisive de Moha Souag donne ici libre cours à une fantaisie truculente qui, si elle n’efface pas le désenchantement d’une réalité contemporaine implacable, fait de l’apprentissage de la vie et de l’amour une sacrée farce !

Poète, nouvelliste et romancier, Moha Souag est né à Boudenib, dans le sud-est du Maroc où il a longtemps enseigné le français. Voix marquante de la littérature marocaine contemporaine, il se consacre aujourd’hui entièrement à l’écriture. Son roman Nos plus beaux jours a reçu le prix Grand Atlas 2014.

« La qualité principale de Moha Souag se retrouve dans tous ses livres, et elle est rare, précieuse : une connaissance vraie des milieux qu’il évoque, un respect pour les protagonistes de la fable qu’il concocte, la mesure juste des pesanteurs de la société, du poids de l’histoire, des contraintes subies et de l’espoir préservé ». Salim Jay

Souag couv

Nos plus beaux jours (Sirocco)

Dans le train entre Casablanca et Marrakech, un journaliste au crépuscule de sa carrière prépare son entrevue avec Fadéla, la célèbre cheikha qui a courageusement pris en main son ingrat destin de femme. Ce voyage sera l’occasion de rencontrer Mouna, chorégraphe qui rentre tout juste de l’étranger, esprit libre qui s’est pareillement affranchi des pesants diktats d’une société qui néglige aussi ses artistes. Les récits croisés des vies de ces deux femmes à la force de caractère peu commune, en même temps qu’ils bousculent ses repères et lui renvoient un reflet amer de ses inaccomplissements, d’homme et de citoyen, suscitent chez le narrateur un faisceau de réflexions sur les contradictions de son monde, ses inerties, mais aussi ses changements, inéluctables, dont la violence est parfois l’ultime expression. Dans ce roman gigogne à l’écriture concise, aux saines indignations et aux questionnements nécessaires, mais aussi aux belles embardées lyriques, on retrouve toute l’acuité du regard de Moha Souag, une voix marquante de la littérature contemporaine marocaine.

Moha_Souag_Couv

Revenir à la liste des auteurs

Tous les auteurs présents au festival :
Emmanuel Pierrat Soufiane Marsni Mohamed Chouika Halima Hamdane Ghizlaine Chraibi Ahmed Louisi Léonora Miano Henri Michel Boccara Jean-Yves Maisonneuve Ouadih Dada Abderazzak Benchaâbane Rabiaa Bouznad Youssef Gharnit Abdelhaï Sadiq Mital Ziyadi Isabelle Six, Benoît Maire et Brahim Bakass Souad Jamaï Noureddine Bazine Omar Fertat Hicham Houdaïfa Abdelkhalek Jayed Zineb Mabssout David Foenkinos Abdellatif Aadil Fatima Gueisser Izza Fartmis Fatiha Moufak My Seddik Rabbaj Fatiha Karkaba Moha Souag Jalil Bennani Véronique Sédro Miloudi Nouiga Al Azalya Evelyne Dress Mohamed Nedali Mohamed Ouissaden Abdelhak Najib Eve Duciel Siham Bouhlal Tahar Ben Jelloun Mohamed El Boughali Abdelaziz Lhouidek Valérie Trierweiler Maryam Abdelmajid Boureddad Alaa Kaid Hassab Nadia Mouttafiq Viktor Lazlo Imane Kendili Muriel Augry Yassin Adnan Abdelkebir Al Manaoui Jean-Marie Heydt Mahi Binebine Parola Mohamed Aït Laamim Lucile Bernard Youssef Wahboun Meryem Hadj Hamou Abdellah Baïda Patrick Poivre d'Arvor Faouzia Moundib Ahmed Fertat Fatima El Bouanani Najat Dialmy Abdelghani Fennane Philippe Bichon Lilya Zekraoui
Les partenaires du festival

Comment devenir partenaire ?